Tania Caggini-Fournau

 

Conseillère thérapie émotionnelle du D. Bach, praticienne en Reconnexion Créative ®

 

Née en 1950, Tania Caggini-Fournau, dès son plus jeune âge,  se destine à une carrière artistique, et intègre, après ses études secondaires, l’Atelier Met de Penninghen et Jacques d’Andon, puis l’École Nationale Supérieure des Métiers d’Art et des Arts Appliqués, et l’École Supérieure des Arts et Techniques, tout en fréquentant les ateliers du soir de l’Académie de Montparnasse et des formations complémentaires (histoire des civilisations, atelier de céramique, tissage basse lisse et photographie).

 

Sa carrière d’artiste peintre et de sculptrice se complète par un engagement personnel profond pour la passation de la connaissance et l’ouverture vers la créativité : elle est nommée au poste de professeur d’arts plastiques à l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris,  et après plusieurs années d’observations, d’expériences et de contact avec public adulte, enfants (art-thérapie) et étudiants, elle développe une méthodologie originale dans le cadre de l’épanouissement personnel basée sur l’art comme vecteur : La Reconnexion Créative ®.

 

Mais, en 2003, confrontée à la souffrance qu’elle ressent dans son environnement, en recherche d’une thérapeutique qui puisse soulager des personnes en douleur, elle découvre alors les Fleurs de Bach.

Immédiatement touchée par la certitude que c’est bien la thérapeutique qu’elle recherchait, elle commence sa formation et passe son diplôme en 2005. Elle pratique depuis, et reçoit à son cabinet sur rendez-vous.

 

 

Mon approche personnelle

 

Je découvre alors que la méthode du D. Bach est en parfait accord avec mes propres convictions humanistes.

 

Une approche respectueuse de la personne, prenant en compte son vécu, ses émotions et ses attentes, écoutant  avec attention et bienveillance chaque problématique exposée, tout en gardant cette nécessaire distance indispensable à la lucidité  et l’efficacité de l’analyse et de l’accompagnement.  

 

 Donner (ou rendre) la parole à celui qui souffre est essentiel au cours de l’entretien, et permet d’établir une relation de sincérité,  de confiance, et de compréhension.

 

Loin de considérer la méthodologie du D. Bach comme simpliste et un peu "remède de bonne femme, si ça ne fait pas du bien, ça ne peut pas faire de mal", je suis de plus en plus convaincue, grâce à mes années de pratique, qu’elle est, au contraire, très puissante.

 

Consciente de l’extrême complexité et unicité de chacun, tableau intime qui en préfigure la psycho-typologie, le vécu raconté fait sens dans la description des symptômes, et me permet, avec la personne, de hiérarchiser les priorités.

 

Je travaille en élaborant des synergies de Fleurs, couvrant les besoins que la personne décrit comme prioritaires, en les mélangeant  dans le même flacon. 

Un symptôme est l’émergence visible, sous forme somatique, psychologique, ou comportementale d’une souffrance intérieure.

 

J'informe clairement la personne sur les synergies proposées, car il est essentiel qu'elle comprenne les choix retenus en commun : le pourquoi et le comment.

L'adhésion de la personne est indispensable, il est hors de question d'imposer quoi que ce soit, la relation d'aide est basée sur la confiance réciproque.

 

La limite du champ d'action du praticien se situe dans sa capacité et sa compétence à ressentir et analyser le tableau décrit, et à la parole de la personne : on ne peut faire qu'avec ce qu'un individu apporte.

 

La méthode du D. Bach permet de soulager la personne, petit à petit, couche par couche, pour en trouver les causes les plus profondes.

Par exemple : une personne, au cours de l’entretien décrit une rage intérieure qui le submerge, associée à des crises de colère incontrôlables, mettant sa vie de famille et professionnelle en danger. C’est le symptôme. En écoutant attentivement, émergent les souffrances et les traumas : une personne dévalorisée depuis l’enfance, toujours rabaissée, avec le sentiment de ne pas être reconnue et d’être utilisée sans pouvoir réagir ; Si je traite uniquement "colère ", j’élimine juste le symptôme, mais je ne soulage en rien la personne des véritables causes. Derrière un symptôme, partie émergée de l’iceberg, il y a encore des couches à traiter, celles de la partie non-visible.

 

C'est la raison pour laquelle il est impossible de prévoir le temps nécessaire au retour à l'équilibre et au bien-être.

C’est la raison incontournable pour laquelle je conseille avec conviction de ne jamais interrompre la prise des Fleurs, de respecter un suivi régulier afin que la méthode soit absolument efficace, car si on interrompt ce suivi ou que l’on néglige la prise régulière des Fleurs, on pensera que "Les Fleurs de Bach, ça ne fait rien, ça ne marche pas".

Les personnes qui interrompent en cours de route (par impatience d'avoir rapidement des résultats par exemple) doivent en être bien conscientes : les Fleurs de Bach n'agissent pas miraculeusement en quelques jours.

 

J’invite les personnes, dès les premières prises, à me joindre par téléphone et je reste disponible pour répondre à toutes les questions.

 

En aucun cas les Remèdes de Bach ne peuvent se substituer à un traitement médical et/ou à votre suivi chez votre médecin traitant.

Les Fleurs de Bach ne sont pas des médicaments et ne traitent pas les maladies directement.

 

Classées en France dans la grande famille (fourre-tout) des compléments alimentaires, les FDB ne présentent strictement aucune toxicité ou accoutumance de quelque nature que ce soit.

 

 

Mon engagement

 

-       Rendez-vous  à mon cabinet sur rendez-vous

-       Je me déplace également à domicile pour les personnes à mobilité réduite

-       Je travaille aussi avec des sages-femmes, dans le cadre du suivi et de l’accompagnement  des femmes tout au long de leur grossesse

-       j’interviens en maison de retraite auprès des personnes âgées.

-       Je propose des conférences de présentation des Fleurs de Bach pour tout public

 

Aujourd’hui installée en Dordogne après avoir exercé de longues années en région parisienne, je continue de consacrer mon temps à mon métier d’artiste peintre et sculptrice d’une part et à mon engagement en tant que conseillère Bach et praticienne Reconnexion Créative d’autre part et à l’aide au développement de l’art contemporain au sein du centre d’art "Carré d’Arts Croisés".

 Tout ceci, loin d’être éparpillé, est totalement recentré sur mes convictions humanistes, tant dans mon propre parcours d’artiste (mon oxygène de vie), mon épanouissement  et mes engagements personnels, porté par un esprit d’organisation efficace.

 

 

Les conseillers Bach

 

Les conseillers Fleurs de Bach bénéficient d’une formation continue qui leur permet de développer leur pratique en respectant, et l’intégrité de la méthode du D. Bach et l’écoute de leurs patients.

Ils se soumettent à un code de déontologie (le Code de Pratique) particulièrement rigoureux qui cadre leur pratique sur les plans de la déontologie, de l’intégrité, l’honnêteté, la responsabilité, l’aspect juridique et financier.

Le renouvellement de leur statut de Conseiller Agréé est soumis à l’approbation de la Fondation Bach qui impose un suivi professionnel basé, entre autre, sur un document d’évaluation que le conseiller remet à la Fondation régulièrement.

 

Praticienne certifiée n° FRP-2005-0831F

International Register of Practitioners

The Dr Edward Bach  Foundation

 

 

Le cabinet de thérapie florale Bach est ouvert sur rendez-vous.

Vous pouvez me contacter au :

06 80 01 57 53.

 

Le prix de l'entretien est de 45 €, préparations incluses.

Une majoration kilométrique est appliquée pour tout déplacement au delà de 10 km, suivant le barème annuel du Code Général des Impôts.

 

Tania Caggini-Fournau

Les Hautes Claires

Dautres

24150 Mauzac et Grand Castang

 

 

Pour venir 

De lalinde :

-        en venant de la route de Bergerac, traverser Lalinde

-        continuer sur la D 703 vers Le Bugue

-        traverser Sauveboeuf  et continuer sur la D 703

-        3 km environ après la sortir du village, tourner fortement à droite sur le C 201 vers Mauzac, on voit la maison en haut de la prairie à gauche

-        En haut de la côte, tourner à gauche

-        Se garer tout de suite devant la maison

-        L’entrée se situe juste avant la grange : petit portail bleu

 

De Bergerac : 25 mm environ

De Lalinde : 7 mm environ

 

 

 

 

Ex-professeur d’Arts Plastiques à l’Ecole Nationale Supérieure

des Beaux-Arts Paris

Présidente et fondatrice du Carré d’Arts Croisés

Membre de l’ADAGP - Représentée par l’ARS (USA) et la SODRAC (Canada)

Membre de la SEMA (Société d’Encouragement aux Métiers d’Arts)

Membre du Centre Français de la Couleur

Membre du CAAP (Comité des Artistes Auteurs Plasticiens)

Praticienne en  Reconnexion Créatrice®

Conseillère Fleurs de  Bach